Categories
Story

La Gameboy Advance a 20 ans!

La Gameboy Advance dans sa première mouture (@Evan-Amos)

Ayant succédé à la Game Boy « Classic », la Game Boy Pocket, et la Game Boy Color, la Game Boy Advance sortait en 2001, il y a 20 ans, et nous proposait une réelle évolution visuelle qui se rapprochait de l’expérience sur console de salon. Retour sur cette console importante dans l’histoire des portables de Nintendo.

Dotée d’un processeur 32 bits, assez puissant pour une portable à l’époque, la Game Boy Adance, comme son nom l’indique, marque une réelle évolution et sort le joueur de la portable Nintendo d’un univers trop limité graphiquement. Avec cette GBA, la firme nipponne compte faire aussi bien, voire mieux qu’avec la première Game Boy sortie en 1989.

Un problème de … luminosité

Si les capacités techniques sont au rendez-vous et que les premiers jeux se révèlent être d’excellentes surprises (Mario Kart Super Circuit, Castelvania: Circle of The Moon, Doom en version portable, une prouesse pour l’époque) et que l’option d’une prise en main « horizontale » propose plus d’aisance pour les mains plus volumineuses de certains joueurs, la GBA se retrouve face à un gros problème dès les premières utilisations. Si l’écran TFT propose une belle image, nette et très colorée, elle n’est malheureusement visible qu’en pleine lumière du jour ou sous une importante source de lumière artificielle, ce qui rend l’expérience impossible dans des endroits plus sombres.

Nintendo regrette les mauvais retours de ses plus grands fans et, à la suite des fêtes de Noël 2002, la société annonce la sortie d’une version améliorée de la console, qui résout le principal problème grâce son écran éclairé et revient aussi à un aspect un peu plus compact, inspiré par les écrans « à clapets » qui font fureur à la même époque sur les téléphones portables. En mars 2003, la Gameboy Advance SP est disponible partout dans le monde.

La Gameboy Advance dans version SP (@Evan-Amos)

Un clapet inspiré… et inspirant

Mais outre l’influence des téléphones portables, ce « clapet » rappelle aussi la grande époque des « Game & Watch », ancêtres de la Game Boy qui avaient connu un succès international dans le débuts des années 80. Cette touche « retro » et nostalgique inspirera Nintendo pour la création de la célèbre Nintendo DS quelques années plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.